Gaïa

Sept écoles pour sept éléments... Quel est le vôtre ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoire des écoles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Violetta Speralbera Lupo
* Directrice de Planta *
Professeur d'Etymologie

* Directrice de Planta *Professeur d'Etymologie


Messages : 232
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 34

MessageSujet: Histoire des écoles   Sam 17 Nov - 13:48

En 70 avant Jésus Christ, alors que l’Empire Romain était en pleine extension, les Dieux de l'Olympe s’intéressaient à tout autre chose, un sujet qui attirait d’ailleurs l’attention de nombreuses personnes. D'aucuns en avaient peur, d’autres étaient admiratifs. Ce phénomène, c’était tout simplement la présence sur Terre de nombreux élémentalistes. Ces hommes, femmes et enfants, concentrés principalement dans les lieux les plus civilisés, semblaient pouvoir utiliser les éléments. Eau, feu, air, métal, minéral, végétal et animal. Certains arrivaient même parfaitement à les contrôler. Au départ, les gens cachaient ses pouvoirs de peur qu’on les prenne pour des fous. Mais les Dieux, qui trouvaient ça particulièrement intéressant et amusants, envoyèrent des signes afin de montrer leur bénédiction.

Les élémentalistes finirent donc par s’intégrer complètement au paysage. Quelques temps plus tard, les Dieux finirent pas s’ennuyer, car plus rien ne se passait. C’est alors qu'Aphrodite, connue également sous le nom de Vénus, qui aimait s’amuser, eut l’idée de créer un lieu spécial pour les élémentalistes. La sage Athéna, alias Minerve chez les Romains, estima que si les élémentalistes avaient un lieu pour eux, ce devait leur servir pour apprendre à utiliser leurs pouvoirs, à en tirer le maximum. Les autres dieux approuvèrent, et ce fut Zeus, le Jupiter grec, dieu du ciel et père de tous les dieux, qui entreprit le premier de créer une école, mais uniquement pour les personnes utilisant l’élément air.

Il érigea un immense bâtiment au sommet du Mont Blanc, point culminant de l’Empire Romain. L'ensemble semblait sculpté dans un nuage. En réalité, il s'agissait d'une matière créée par Zeus, une sorte de gaz solidifié, à la texture molle. Zeus, très modestement, baptisa cette matière la "zeusite". Comme il tenait à ce que cette école soit dirigée de la façon dont il l’entendait, il se personnifia et descendit sur Terre en tant que directeur de l’école, qu’il nomma tout simplement Aera. Zeus, qui voyait les choses en grand et ne manquait pas d’orgueil, n’hésita pas à faire de la tenue des Dieux l’habit officiel de cette école. Il engagea les personnes sachant le mieux maîtriser l’élément air. Ainsi, Aera vit le jour.

Les autres dieux, jaloux de la position de Zeus, décidèrent également de participer. Poséidon, alias Neptune, bâtit l’école Aqua aux abords de Venise, la cité aquatique. Le bâtiment, construit en glace, mais une glace qui ne fondait jamais, baignait à moitié dans la mer adriatique. Athéna construisit Lapida, faite pour les élémentalistes du minéral, en plein cœur de la Sardaigne, là où l’on trouvait la plus grande diversité de minéraux. Bien évidemment, les pierres les plus résistantes furent utilisées pour établir cette école. Héphaïstos, le Vulcain grec, se battit longtemps avec Hestia alias Vesta pour fonder l’école des élémentalistes du feu. Ils trouvèrent finalement un compromis, Héphaïstos étant le dieu forgeron et le seul à s’intéresser au métal. Il créa Metalla, faite toute de bronze et d’étain, ainsi que de tous les métaux les plus solides. Elle se situe sur l’Ile d'Elbe. L’école du végétal, Planta, fut élaborée par Déméter, la Cérès grecque, au fin fond d’une forêt de l’actuel Casentino, en Italie. Sa structure fut complètement constituée de bois et de plantes diverses. Hestia, qui passa un certain temps à choisir en quelle matière elle allait confectionner son école, choisit finalement de la faire en pierre volcanique, au creux de l'Etna justement. Ainsi naquit Igna. Enfin, cette chère Aphrodite, qui aimait mieux s’amuser que travailler, mis plus de temps à créer la sienne, Animala, dans la région aujourd’hui des Abruzzes, toujours en Italie. Pour ce faire, elle utilisa tout ce qui pouvait venir d’animaux : ossements, fourrure, ivoire, tissu, cuir, plumes, écailles, etc. Bien évidemment, tout cela provenait d’animaux ayant déjà rendu leur âme. Animala fut la plus difficile à élaborer, les matériaux animaux étant peu abondants. La grande majorité de l’école fut érigée en tissu. Les écoles étaient toutes camouflées pour éviter que les ennemis ne les trouvent.

Localisation des écoles :


Les élémentalistes héritèrent d’un nom en rapport avec leur élément. Comme les Dieux aimait la fantaisie, ils n’utilisèrent pas le latin, mais le grec. Les élémentalistes de l’air furent appelés aeros, ceux de l’eau, hydros, ceux des minéraux, lithos, ceux du métal, metallos, ceux des végétaux, phytos, ceux du feu, pyros, et enfin ceux des animaux, zoos. Les non-élémentalistes furent baptisés oudeteros (aujourd’hui plus communément appelés "ouds" ou "oudos" »).

Les Dieux décidèrent de gâter encore plus leurs protégés, en leur donnant chacun une faculté supplémentaire. Zeus, notamment dieu de la foudre, donna aux aeros la possibilité d’user de cet élément. Poséidon offrit aux hydros une immense souplesse. Athéna, déesse de la sagesse, préféra que les lithos puissent se défendre en toute circonstances. Héphaïstos dédia à ses metallos le pouvoir d'agir sur le mental des autres. Grâce à Déméter, déesse de la fertilité, les phytos se révélèrent d’excellents guérisseurs. Hestia donna aux pyros la capacité d’agir avec leur seul regard, et Aphrodite, déesse dont le charme et la grâce étaient connus de tous, alloua à ses zoos un fort pouvoir de séduction.

Les Dieux remarquèrent autre chose de très amusant pour eux. Il semblait au départ que certains élémentalistes étaient plus fort que d’autres. Mais ils finirent par se rendre compte que tous était plus forts qu’un deuxième et plus faibles qu’un troisième. Ils finirent finalement par établir la relation suivante : air>eau>feu>métal>animal>végétal>minéral>air, qu’ils expliquèrent ainsi : l'air tourmente l'eau qui éteint le feu qui fait fondre le métal qui coupe l'animal qui mange le végétal qui fend le minéral qui résiste à l'air. Ils conclurent ensuite à une corolaire concernant les alliés de chacun : l'air avive le feu qui réchauffe l'animal qui sculpte le minéral qui fortifie l'eau qui polit le métal qui taille le végétal qui purifie l'air. Ces principes furent affichés dans toutes les écoles.

Afin de laisser une emprunte, de donner un but aux élémentalistes autre que celui de maîtriser leurs pouvoirs, mais avant tout de s’amuser, les Dieux créèrent des reliques. Zeus choisit la colombe, symbole de la paix et de la pureté. Une colombe de zeusite. Poséidon jeta son dévolu sur l'hippocampe, animal gracieux qui fut sculpté dans la même glace ayant servi à construire Aqua. Athéna préféra la tortue, qui possède une carapace telle la pierre et fut d’ailleurs créée en granit. Héphaïstos forgea un scorpion dans un étain très sombre, presque noir, la carapace du scorpion ayant la même apparence. Déméter, elle, choisit de fabriquer une jolie sauterelle en bois, car la sauterelle brune avait cette faculté de pouvoir être parfaitement camouflée sur une branche d’arbre. Hestia choisit la salamandre, symbole du feu et toute faite de braises incandescentes. Et enfin, Aphrodite confectionna un mignon lapin en fourrure rosée. Ces reliques furent disséminées dans divers coins de l’Italie. Aux élémentalistes de les retrouver, en se méfiant de leurs ennemis et en s’aidant de leurs alliés. On dit qu'une relique porte bonheur à son école, et que si une relique absente n'est pas retrouvée au bout de sept mois, une catastrophe terrible s'abattra sur l'école.

les reliques :


Les blasons des écoles furent estampés d’un dessin de chaque animal correspondant aux reliques ainsi que de l’initiale grecque des noms des élémentalistes. Chaque blason portait une couleur de l’arc-en-ciel (indigo pour Aera, bleu pour Aqua, violet pour Lapida, jaune pour Metalla, vert pour Planta, rouge pour Igna et orange pour Animala) et une couleur secondaire, correspondant à celle des tenues.

Blasons des écoles :


Au départ, la tenue vestimentaire était la même pour tout le monde, avec des couleurs différentes, Zeus ayant conservé le blanc des Dieux par narcissisme. Puis, les tenues évoluèrent avec les époques, pour arriver à celles que l’on connaît aujourd’hui. Seuls les aeros gardèrent la même, encore une fois, par pure fierté. Mille ans après leur création, des matières artistiques furent enseignées au sein des écoles, matières correspondant aux sept arts : littérature pour Aera, peinture pour Aqua, sculpture pour Lapida, musique pour Metalla, architecture pour Planta, danse pour Igna et enfin théâtre, puis cinéma pour Animala. Ainsi connaît-on aujourd’hui en Italie et dans le monde entier les sept écoles de Gaïa, la déesse de la Terre. Aujourd'hui, les Dieux influent toujours sur elles, à cette différence qu'ils sont désormais appelés par leurs noms romains.

_________________
A venir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mefaits-accomplis.forumactif.fr
 
Histoire des écoles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Histoire de la guerre : Les armes
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gaïa :: Initium [ HRP ] :: Praecepti et Historia-
Sauter vers: